À 15 ans, à la « Saturna Island Free School » où j’ai passé 3 ans, j’ai découvert le Yi King, un livre d’oracles chinois très ancien. Voici un article sur cette école (p1 et la suite p8) du journal Gulf Islands Driftwood écrit par le principal, Tom Durrie, de l’époque.

À l’époque, j’étais fascinée par ses signes étranges et beaux, idéogrammes, hexagrammes.

Le Yi King s’adresse aussi à l’inconscient, les phrases sont succinctes, presque hermétiques et offrent des latitudes de pensées, des petits escaliers vers un avenir meilleur.

Lorsque j’ai entrepris des études de médecine, je me suis vraiment intéressée au Yi King en quatrième année, déstabilisée par l’ampleur terrible des maladies qui peuvent nous atteindre. J’avais besoin de conseils, de sagesse. Le Yi King m’a aidé.

Ensuite, je me suis orientée vers l’acupuncture. Je voulais mieux comprendre cette civilisation très ancienne, très différente de la nôtre.

La chine ancienne irrigue ma connaissance maintenant. Une constellation d’oracles, de méridiens et d’hexagrammes, le Yi King est un langage de sagesse énigmatique.

2 réponses
  1. Béatrice Barbaza
    Béatrice Barbaza dit :

    Coucou Gaëtane
    Je ne suis pas une spécialiste de l’art, ni de la poésie, mais le recueil de poèmes “Branche de platane” m’a réchauffé le cœur. Une invitation à vivre un printemps vibrant et chaleureux. à regarder le temps qui passe. Ce soir, je me suis sentie accueillie, près d’un poêle ronronnant. En attendant le printemps, je reviendrai sûrement balader parmi les pages de cet incroyable site.
    Merci Gaëtane, à bientôt.
    Béatrice

    Répondre
  2. Annette GIBERT
    Annette GIBERT dit :

    coucou Gaëtane, Monique vient de me donner l’adresse de ton site, je me suis tout simplement régalée devoir et revoir tes créations, de lire et relire tes textes, tu es toute présente dans chaque geste, chaque signe, merci , que de beaux souvenirs revivent, que d’envie de me mettre dans tes pas dans cette inventivité sensible , à bientôt , je mesure la distance de 10 km et je viens
    annette

    Répondre

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *